14 et 15 décembre, délibérés de Ion et Ibon

Cet article est également disponible en : Basque

Hier a eu lieu l’audience pour la demande de suspension de peine faite par le prisonnier gravement malade Ibon Fernandez Iradi. L’audience s’est finie trad, elle a duré 2h30. Encore une foie le procureur s’est positionné contre la sortie d’Ibon. C’est tout simplement un scandale que le procureur est cette position et donc l’État. D’une part parce que Ibon est gravement malade 2 expertises médicales sur 3 dises qu’il n’est pas compatible avec la prison, comment ne peut-on pas prendre en compte à ce point là son état de santé. Et d’autres par parce que le gouvernement français doit maintenant faire un pas en vers le processus de paix, c’en est assez! La réponse à ça demande de suspension de peine sera rendu le 15 décembre, le lendemain du délibéré de la demande de libération conditionnelle de Ion Parot incarcéré maintenant depuis 26 ans. A ce moment précis les tribunaux et le gouvernement ont deux décisions à rendre. Deux dossiers extrêmement urgents. Deux revendications qu’un large pan de la société du pays basque revendique et défend. Il faut maintenant prendre en considération le processus de paix en cours. Nous demandons la libération d’ Ibon, d’Ion et de tous les prisonniers malades, de tous les prisonniers pouvant avoir une libération conditionnelle et nous demandons le rapprochement de tous les autres.