Ibon Fernandez Iradi ne sera pas libéré.

Manifestation pour la libération des prisonniers basques malades , Bayonne, Samedi 19 Novembre 2016. (Photo Bob Edme)

Cet article est également disponible en : Basque

Ibon Fernandez Iradi incarcéré en France depuis 13 ans se trouve à la maison centrale de Lannemezan. Il a été condamné à 30 ans d’emprisonnement. Atteint d’une sclérose en plaques, il a fait une demande de suspension de peine en Janvier 2013. La lenteur de la procédure est à souligner. Les premiers symptômes de la maladie remontent à fin 2010 et juin 2015 le Tribunal d’Application des Peines se prononce contre sa sortie, malgré que durant la procédure deux médecins experts sur trois se soient prononcés sur la non compatibilité de son état de santé avec son maintien en détention. Finalement, la cour de cassation à cassé le jugement de 2015. Une nouvelle audoence avait eu lieu le 24 novembre, est c’est un refus qui en est ressorti. Bagoaz dénonce fermement cette décision.